Statique & Low-Tech Optimiser les pages pour des sites utiles, durables et accessibles Voir les prestations

Accessibilité et Éco-conception

Actuellement l’Accessibilité web et Éco-conception web sont deux disciplines différentes : avec des publics différents, des conférences différentes, des formations différentes…

Pourtant, ces deux disciplines s’attachent au même domaine d’application le fonctionnement du navigateur web et la manière dont un code pour le web est interprété par le navigateur et délivré aux utilisateurs.

L’amélioration qualitative

L’Accessibilité est une discipline du web perçue comme contraignante. Contraignante car elle oblige à présenter l‘information de manière à ce qu’elle soit lisible (accessible) à un usager mais sans forcément qu’une modification visuelle soit opérée.

Contraignante, aussi, parce qu’elle demande à des personnes de modifier leur manière de travailler. D’une manière plus exigeante que ce qu’il ont l’habitude de faire au quotidien.

L’amélioration ne provoque aucun avantage concurrentiel, visuel, de perception sur un site web sur le très court terme. L’apport se mesure par l’audience, en faisant des tests utilisateurs, en observant une baisse de réclamations…

Contrairement à une activité d’amélioration de la performance (ce à quoi on se limite souvent en Éco-conception) qui provoque un apport visible immédiat avec un chargement plus rapide, une baisse de charge serveur, un taux de rebond moindre…

Les limites de l’Éco-conception

Ce qui pêche dans le domaine de l’Éco-conception, c’est qu’on applique qu’une partie de la logique sous entendue par la discipline.

Le principe de base de l’Éco-conception est de s’intéresser à l’usage, puis de développer le système technique le moins énergivore et le plus performant par rapport à ce même usage. Si une feuille de papier répond à la problématique pas besoin d’un intranet complexe avec un parc de tablettes.

Sauf qu’à partir du moment où on aborde l’évolution de notre système industriel par une possible « transition », on s’intéresse plutôt à l’optimisation de l’existant et pas à l’usage de ce qu’on développe.

Pourquoi ? On le sait, car il faudrait se poser des questions complexes, travailler en groupe (faiblement hiérarchisée), et admettre une série d’échecs successifs pour arriver à une solution, pas forcément génératrice de profits (maudite feuille de papier).

L’intérêt de l’accessibilité

L’Accessibilité c’est contraignant et tant mieux. C’est même hyper contraignant pour l’administration et les grandes entreprises pour éviter les risques juridiques et administratifs :

  1. Un site doit être 100% conforme au niveau AA dès aujourd’hui ;
  2. Obligations de transparence avec un délai de 3 à 5 mois la mise en conformité ;
  3. Existence permanente d’un schéma pluriannuel d’une durée supérieure à 3 ans (Sans lien avec les deux points précédents).

Ce que permet l’Accessibilité c’est de mettre sur la table un grand ensemble de choses qui ont été mal codées/pensées sur le site. On peut le voir avec un œil purement technique ; mais quand on déroule la pelote, on touche directement au niveau de maturité des équipes en ce qui concerne la conception de projets web.

Un auditeur web est un « lettré » du web, une personne pas forcément spécialiste technique mais assit sur une expérience du web conséquente. Un audit va mettre en valeur un grand ensemble de problèmes techniques, mais qu’il n’est souvent possible de résoudre qu’en remettant en cause des choses qui ne sont pas d’ordre purement technique.

Sachant que l’audit d’accessibilité est sensé collé à la réalité d’un site dans le temps et que le taux de conformité attendu est 100% (RGAA). Une équipe n’a pas d’autre choix que de s’adapter et de prendre ne compte les usages des utilisateurs qui est la seule solution pour répondre à la demande.

Les usages

Ainsi, l’Éco-conception et l’accessibilité sont fortement liés.

Souvent, la réalisation de sites web d’Éco-conçus présente des améliorations ou gains sur des critères techniques, il n’est pas question de conformité à un référentiel d’accessibilité. Alors que si l’Éco-conception et l’Accessibilité s’intéressent aux usages, des questions devraient fortement se recouper. On peut même penser que l’Accessibilité serait un pré-requis à l’engagement de toute démarche d’Éco-conception.

Actuellement, je travaille sur un outil de synthèse qualitative de sites web, ou plus précisément de suivi de la mise en conformité de sites/démarches web. Si l’outil marche bien pour le RGAA, ce n’est pas simple d’intégrer l’Éco-conception, car : il n’y a pas (encore) de référentiel, l’Éco-conception sort du domaine de l’affichage navigateur, mettre à jour plusieurs référentiels n’a rien d’évident.

Néanmoins, j’essaye d’intégrer des préconisations qui vont au delà de la conformité RGAA afin de profiter de fenêtre de développement pour améliorer la qualité général d’un site d’un coup.

Chaque projet est différent et l’exercice est compliqué. Seulement, je pense que c’est en abordant le site d’une manière global qu’il est possible de faire remonter ces questions des usages, de l’intérêt d’un service ou de l’intérêt d’une page en particulier lors des discussions de travail.

Derniers articles