Dingue

A la lumière des blogs du subversif baz-OO-ka et du mystérieux cmaussan, pointant tout autant les qualités que les déficiences techniques des projets démentiels de nos philosophes instrumentateurs, je me permets d'oser la comparaison entre le projet Leonardo et celui d'ars industrialis. Fenêtre du futur dans le passé, le site de l'observatoire Leonardo des arts et des techno-sciences, avec ses 30 années d'existence, m'inspire un groupe de penseurs ancré dans ses obscures réflexions et incantatoires directions, en majeur partie déconnecté des réalités sociales de la pratique du web. Bernard Stiegler, Georges Collins, Marc Crépon, Catherine Perret et sa femme sauront-ils corriger le tir après leur timide première réunion publique du 18 juin 2005, organisée au théâtre de la colline à Paris, pourront-ils "trouver de nouvelles armes", voudront-ils investir les milieux actifs de la toile et nous permettre d'accomplir cette fameuse "polémologie de l'esprit"?

Je le souhaite
p.s: forum gsu, dingue...