A l'ouest

Le 18 octobre, le moniteur éditait un article sur une initiave très ambitieuse de la part du grand ordre des architectes français.

Donner « des éclairages concrets et précis des pratiques de la profession, perception du métier et de l'Ordre » à partir « d'une étude qui sera actualisée régulièrement et qui sera basée sur des entretiens et un sondage auprès de 812 architectes. » Voilà bien une pratique que l'ont pensait révolue mais que seule cette profession est capable de remettre au goût du jour pour arriver à un résultat presque certain : le manque de présence des architectes sur la toile ainsi que l'abscence d'ouverture sur les autres disciplines.

Observation flagrante d'un milieu qui ne sait parler de lui et qu'entre lui. Je vous laisse juge d'un débat qui revèle les bouleversements de la mondialisation entre une association technicienne et une machine à penser.
Pourtant le combat semble déjà gagné à la mesure du résultat de ces deux pages concernant les présidents de l'association HQE, Dominique Bidou, et du grand ordre des architectes, Frédéric Denisart (s'il vous plait ne cliquez pas sur les sites de cette page).