Il revient

Question de cheveux ou de lunettes? On se demandait si Bernard Stiegler ne s'était pas fait piquer la vedette par le philosophe star des platines.

Quelques mois d'enfermement à la campagne, sa femme, son chien et son fidèle dictaphone pour nous asséner la sortie de deux ouvrages ayant pour thème la société industrielle. Mécréance et discrédit 2, les sociétés incontrôlables d'individus désaffectés, la misère spirituelle dont nous souffrons annihile nos craintes et nous rend de plus en plus imprévisibles ; Mécréance et discrédit 3, l'esprit perdu du capitalisme, la belle bande de toxico que nous sommes ne peut trouver son salut que dans une nouvelle société industrielle reposant sur la socialisation des technologies.

Arrêtons nous un moment, écoutons ce bel homme, acceptons ses rendez-vous, juste le temps de se poser un peu.