Paul Amar relance la théorie du complot en invitant Guillaume Dasquié

Les gants de boxe sont de sortie, Paul Amar donne un coup de pied dans la fourmilière et remet en lumière la thèse du complot concernant les attentats du 11 septembre 2001.

Début 2002, Thierry Ardisson reçoit Thierry Meyssan dans tout le monde en parle ; Ardisson propose au citoyen de s'interroger sur la portée de l'événement que furent ces attentats en remettant en cause la thèse officielle d'attaques terroristes dirigées par Al quaida. Thierry Meyssan membre du réseau voltaire vient de sortir un livre dans lequel il doute qu'un avion de ligne puisse percuter un bâtiment de 24 mètres de haut de manière verticale sans aucune marque sur le parterre de l'immeuble, sans sectionner aucun des poteaux électriques à proximité et sans laisser la moindre débris aux alentours de l'impact.
Notre journaliste sera, aussitôt après, discrédité par l'ensemble de la presse française qui ne peut soutenir ni politiquement, ni techniquement que les attentats puissent avoir été préparés de l'intérieur.

Depuis lors la mobilisation autour des crashs des avions s'est déroulée sur le net, de façon intensive ; le site ReOpen 9/11 en étant un des plus actif. Nous avons vu de même quelques articles dans des jounaux à fort tirage dont celui de Guillaume Dasquié, paru le 16 avril 2007 dans le journal "Le monde" : les Français en savaient long. Guillaume Dasquié, qui se base sur 328 pages de rapports de la DGSE rédigées entre juillet 2000 et octobre 2001, révèle que les services français de renseignement avaient des indices concernant des détournements d'avions et qu'ils les avaient transmis aux services américains. Il révèle tout simplement que les américains savaient pour ces attentats (ou auraient quand même pû se douter de quelque chose).

Le 5 décembre à 8h20, des agents de la DST le visite puis le transfère dans leurs locaux pour l'interroger à propos de ses sources. Dans son intervention dans l'émission de Paul Amar, Guillaume nous donne les raisons de cet événement : les fuites de documents classés secrets sont volontaires, les américains n'ont pas appréciés que la France les trahisse en révélant qu'eux-même étaient en possession de ces sources. On pourrait en déduire que le gouvernement américain a des raisons de craindre que l'opinon puisse penser qu'il est à l'origine d'un complot. Autre raison possible, un membre de la DST a décidé de lui-même de divulguer ces documents contre la volonté de son autorité (considérant que la population devait savoir, considérant que la population est largement trompée et manipulée sur ce sujet), il y aurait une guerre interne dans cette institution. Guillaume Dasquié a subit des pressions pour dénoncer sa taupe, durant cet intérogatoire, il a donné un nom : qui ? Que se passe-t-il dans les services secret français, quelle est notre politique ? Pourquoi la France est, avec le Kazakhstan et d'autres petites républiques, le seul pays à avoir félicité Poutine de sa victoire ? Comment peut-on être ami avec Kadhafi ? Pour quelle raison la France s'est elle rapprochée de l'OTAN ?

</embed>
GUILLAUME DASQUIE-Journaliste trop bien informé ?
envoyé par flodechambe

Avec toutes les questions que je me pose désormais, je comprends que l'activité de ce cher Guillaume hérisse les poils de nos ministres. Si ce témoignage circule, les défenseurs de la thèse du complot se verront un peu plus mettre sur le devant de la scène.