Un traité de défense européen ?

Le mercredi 12 décembre est un grand jour, on sait maintenant officiellement par quel moyen Vladimir Poutine a décidé de rester au pouvoir : en se faisant proposer le poste de premier ministre par le probable prochain président du pays. Rien d'anti-démocratique dans cette décision, Poutine ne déroge en rien à la constitution.

N'empêche que sur la photo ci-dessous, on arrive à deviner la position du bras gauche (qu'il a très long) de Vladimir, tout juste dans l'entre deux cuisses de ce cher Dmitri Medvedev: "Maintenant, tu dis : et je prendrai Vladimir Poutine comme premier ministre."

On n'a pas toujours le choix dans la vie.

dmitri medvedev - vladimir poutine

Mais le 12 décembre n'est seulement un grand jour, c'est un jour historique. Personne ne semble y prêter attention, mais depuis hier, la Russie s'est donnée le droit de pouvoir envahir les pays baltes : Lettonie, Lituanie et Estonie. Ce pays a décidé de cesser d'appliquer un traité de défense européen suite aux volontés des américains de disposer des radars en république tchèque et des batteries antimissiles sur le sol polonais.

L'histoire de ce traité sous-entend certainement bien d'autres choses, je vous laisse consulter cet article que j'ai trouvé sur la question pour vous faire une idée : La Russie cesse d'appliquer un important traité de défense européen.