Définition de l'entreprise 2.0

Sur le net, c'est la bataille, après les tentatives à propos du web 2.0, des blogueurs se tirent la bourre sur l'entreprise 2.0.

Gentillement, Bertrand Duperrin (mon nouveau mentor) et Xavier Aucompte se référencent mutuellement sur les résultats de leur réflexion.

Mon premier, Bertrand Duperrin dans "Entreprise 2.0 : définition posthume" :
Concept qui concerne l’adoption des outils du web 2.0 en entreprise. Il permet le rassemblement sous une même bannière d’individus intéressés par le management, la sociologie des organisations, internet, la colloboration, la participation, le knowledge management […] qui au lieu de travailler chacun dans leur spécialité peuvent développer des synergies et unir leurs réflexions dans une seule et même direction.

Mon second,Xavier Aucompte dans "C'est quoi la définition de l'entreprise 2.0 ?" :
Regroupement humain à but lucratif lié par la confiance avec l'objectif de produire industriellement des produits de qualité mais aussi de proposer toujours plus de nouveaux produits et services nouveaux. L'organisation de cette entreprise est identique à l'entreprise 1.0 avec seulement l'intégration des métiers liées à l'utilisation des nouvelles technologies. Les modes de fonctionnement sont par principe collaboratifs, participatifs et transparents. Le parcours professionnel et la réussite d'un salarié dans cette structure sont en relation avec son investissement et sa capacité à créer de la plus value même si celle-ci n'est pas directement liée à son emploi. Les outils du web 2.0 sont utilisés comme les blogs, les réseaux sociaux, la télé d'entreprise, les environnements virtuels, ... mais l'entreprise 2.0 n'existe pas par la simple utilisation de ces outils. L'entreprise 2.0, c'est un chef d'entreprise qui dit à ses salariés : "L'entreprise, c'est vous!"

Sinon, en plus bref, nous avons aussi, Christian Fauré, dans "Mort à l’arrivée des Entreprises 1.0" :
Je vous ai compris, et je vous fais confiance !

Pour finir, Eric Schmidt dans les colonnes du New York Times, "Google’s Chief on What’s Different" :
The bottom line is people everywhere want hope for the future and we want to be the engine of that hope. While this is surprising to existing managers, it’s more natural to our next generation. Just remember, when you see a teenager walking down the street in baggy pants and the iPod, remember that he or she could be your next boss.

L'entreprise 2.0 : "une bande de potes, un groupe humain, un groupe d'humains".