Visiter l'église d'Orbais l'abbaye

Les église brûlent en France et tout le monde s’en fiche, en mai 2005, deux reliquaires ont disparu de l'église d'Orbais l'abbaye, celui de saint Réol, 27e archevêque de Reims, fondateur de cette abbaye bénédictine en 677, et celui de saint Prix.

Ce genre de fait divers passe inaperçu dans le brouhaha médiatique ambiant pourtant il s'agit d'une perte inestimable pour la cité de Gottschalk, hérétique, prêcheur de la doctrine de la prédestination absolue. Grand centre universitaire au moyen-âge Orbais l'abbaye est particulièrement réputée pour son église gothique édifiée, de 1165 à 1235, par Jehan d'Orbais, premier architecte de la cathédrale de Reims.

eglise orbais l'abbaye

Cet édifice est à découvrir lors d'un week-end champêtre dans la plaine de la Brie. Le visiteur apercevra au loin son imposante flèche qui culmine à une hauteur de 54 mètres. Une fois à proximité, il restera étonné un long moment par sa silhouette, jusqu'au moment de comprendre que l'église a été amputée de sa nef (effondrée en 1651).

Par jours de grand soleil, le passage de la porte sera suivi d'un éblouissement peu commun dans ce genre de monument, une douce lumière émanant de la pierre blanche qui constitue les colonnes et les murs. Deux rosaces illuminent le transept, une série vitraux, offerts par Thibault IV au XIIIe siècle, éclairent le chœur du bâtiment. Dans cet intérieur dépouillé reste encore à admirer les boiseries datant du XVe siècle ainsi que le dallage composé de petits carreaux de marbre noir et de dalles barlongues blanche.

L'église d'Orbais l'abbaye est un modèle de l'architecture gothique en France, elle révèle d'un originalité peu fréquente. Sa construction laisse penser que la conception fut réalisée au cours du chantier ; une sorte d'exemple de l'art architectural, un vision de l'artiste créateur-manipulateur, plutôt que celle de l'artiste exécutant.

En France des églises périssent, les églises sont détruites. Alors que les églises sont le témoin des capacités techniques de l'homme au cours des âges, elles sont l'interprétation du sensible des sociétés qui nous ont précédées et desquelles nous sommes les descendants.

Un nouveau site à visiter sur Orbais-l'abbaye : L’abbaye d’Orbais