Crise du désir

Une émission avec encore et toujours Bernard Stiegler. Il a vraiment la côte en ce moment, il fait tellement plaisir à entendre avec son discours sur l'amour et l'amitié que tout le monde l'invite. Avant la crise financière, il faisait flipper, désormais, une fois le catastrophe arrivée, ses discours nous rassurent sur notre état mental.

Comme si cela ne suffisait pas, il paraît aussi dans des magazines comme mouvement : “Je me bats beaucoup pour la renaissance des figures de l’amateur” - Bernard Stiegler - Revue Mouvement - Juillet-Sept. 2008.

L'enjeu n’est plus le 1% de Jack Lang - qui avait sans doute un sens il y a 30 ans. Il faut être beaucoup plus ambitieux et novateur. Il faudrait consacrer l'essentiel des fonds de développement européens à une nouvelle politique culturelle qui ré-harmonise culture et industrie - au service de l'invention d'un mode de vie européen. Cela pourrait passer aussi par des préconisations telles que proposer des stages aux élus des petites communes pour leur apprendre à ne pas massacrer leurs villages, réévaluer les métiers de la construction et du bâtiment… La culture des gens est d’abord constituée par les modes de vie quotidiens.