Trois règles de management piochées chez Favi

Tiré de l'article L'entreprise sans hiérarchie, ça marche !

  1. Le discours "simple et plaisant" Chez Favi, on chasse le "jargon de caste", on vulgarise le discours pour le mettre à la portée de tous les salariés. Quitte à user de métaphores à faire bondir une féministe.
    Exemple : "les quatre principes de la pute", pour expliquer la démarche qualité (la pute se montre et racole, la pute se maquille, la pute a une spécialité, la pute ne file pas la chaude-pisse à un client).
  2. La suppression des tâches inutiles Aucun salarié ne peut être heureux s'il est employé à contrôler des hommes ou à entrer des chiffres dans des tableaux. Chez Favi, lorsqu'on trouve quelqu'un dans cette situation, on le lui dit, puis on le laisse trouver lui-même de quoi s'occuper intelligemment. Pour info : l'ensemble du personnel administratif de Favi (achats, compta, paie...) se résume à... cinq salariés.
  3. Les surprises pour faire plaisir Chez Favi, on aime casser la monotonie : on réalise les voeux des enfants des salariés à Noël, on attribue par tirage au sort les anciennes voitures de fonction... Mais attention à ne pas répéter la même surprise trop souvent, sous peine qu'elle ne devienne un "dû".

Ils ont vraiment l'air de bien rigoler.