Pour une défiscalisation informatique

Malheureusement, les gouvernements ne perçoivent pas encore l’enjeu stratégique que représente l’informatique d’entreprise. Ils traitent d’autres sujets liés aux nouvelles technologies, comme l’évolution des infrastructures réseaux et de l’équipement des ménages mais délaissent, sans en avoir conscience, l’informatique elle-même. Comment pourraient-ils intervenir ?

Cette industrie est vieillissante malgré les innovations utilisées à petite échelle. Comme pour l’industrie automobile, une rupture générationnelle apparaît. Les entreprises ne peuvent plus se contenter de leur fardeau informatique, elles doivent s’en délester et construire sur du neuf et des bases saines permettant une meilleure gestion des risques et un meilleur alignement avec les réglementations. Pour y parvenir, il faudra trouver des nouvelles sources de financement permettant de déployer sur une grande échelle les innovations technologiques et méthodologiques qui sont nécessaires. Il faut inciter les entreprises à orienter une partie de leur investissement informatique, dédié à la maintenance, vers une reconstruction progressive.

Lire Pour une défiscalisation informatique de Pierre Bonnet.