Open CMS Alliance : Joomla, Drupal, TYPO3 et eZ Publish

Les quatres responsables des principaux CMS open source du marché se sont rencontrés lors de la conférence OSBC qui a eu lieu à San Francisco les 24 et 25 Mars 2009.

Il se sont mis d'accord pour établir une coopération sur des normes communes. Lire Joomla, Drupal, TYPO3 und eZ Publish beschließen Kooperation.

Si tous les projets sont basés sur du code PHP, les différentes communautés devront trouver un compromis à propos des systèmes de gestion de base de données. Joomla, Drupal et eZ Publish utilisent MySQL, tandis que la prochaine version de TYPO3 (V5) va se baser sur les Content-Repository-Standard JSR 283.

Robert Lemke, le lead développeur du Framework FLOW3, pense convaincre ses partenaires de passer aux Content Repository ; il est certain que cette technologie est l'avenir des CMS. Notre Robert international part de l'existence du projet de la fondation Apache sur ce sujet, Jackrabbit, pour motiver la réalisation du projet RocketRabbit (le nom officiel du projet entre ces 4 partenaires).

open cms alliance

La première phase du projet RocketRabbit sera donc de mettre en place des références communes dans les secteurs suivants:

  • Autoloader / inversion de contrôle
  • Framework MVC & programmation orientée objet
  • Rendu FrontEnd & moteur de gabarits
  • Validation & Framework de formulaires
  • Manipulation utilisateurs & Administration des sessions

Selon cet article, Robert Lemke est à l'origine de cette initiative. Il aurait su convaincre ses interlocuteurs que ces choix sont avantageux pour chacun. Son argumentaire s'est appuyé sur deux points : aucun CMS ne devra pâtir de la masse de travail à fournir ; l'open source est basé sur la collaboration, unissons nos force.

Pour avoir rencontrer ce personnage, je peux vous garantir que ses intentions sont sincères. Pourtant, il faut bien admettre que Robert semble avoir incité les autres communautés à suivre le chemin entamé par la communauté TYPO3. Même si c'était de ce choix dont dépendrait leur survie, celles-ci devront rattraper le retard accumulé ces dernières années.

Une bonne blague du 1er avril ?