Bernard Stiegler : "le consumérisme a atteint ses limites"

Pourquoi c'est toujours plus clair quand c'est Bernard qui le dit. Voici une interview de Stieger dans le journal économique La tribune.

Le pire des scénarios serait de promouvoir un consumérisme "new look" et peint en vert. Les nouvelles tensions apparaîtraient très vite dans un monde aux ressources finies et le risque de conflits majeurs serait alors extrêmement élevé. C'est pourquoi les États doivent s'engager à accompagner la mutation de nos économies, à promouvoir les externalités positives. Mais toute activité ne peut être monétisable: il faudra imaginer une nouvelle fiscalité, développer de nouveaux indicateurs, inventer de nouvelles formes de rémunération. Bref, bâtir un modèle de vraie croissance contre la mécroissance qu'est le consumérisme.

Lire <a href="http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20090723trib000402565/bernard-stiegler-le-consumerisme-a-atteint-ses-limites.html" title="Bernard Stiegler : "le consumérisme a atteint ses limites"">Bernard Stiegler : "le consumérisme a atteint ses limites".