Stratégie pour la conception web orientée contenu

Maintenant que vous avez bien compris le principe de commencer par le contenu, pas par le créatif, nous pouvons aborder la manière de procéder pour bien définir la structure de son site.

Pour cela pas d'innovation très développée de ma part, je m'inspire d'un article de Kristin Wemmer sur Smashing Magazine : Starting Out Organized: Website Content Planning The Right Way.

L'architecture

Tout d'abord, il est nécessaire de définir l'arboresence de son contenu, ça c'est important. Cette arborscence va permettre de mettre en place les différentes rubriques du site et de mettre en place la navigation.

L'objectif principal est d'optimiser la recherche de contenu pour vos utilisateurs cibles. Pour cela vous pourrez utiliser :

  • La méthodolgie des cartes, dans laquelle chaque carte est une page
  • Une feuille Excel pour la caractérisation des pages
  • Un tableau Veleda (ou papier) pour définir les concepts à mettre en avant
  • Un logiciel de génération de diagrammes de plan de site

Aucune méthode n'est meilleure qu'une autre. Aborder de cette façon la construction d'un site avec un client va lui permettre de mesurer le volume de son site et d'éliminer les redondances. Si une page n'a pas de justification claire, l'éliminer ; aller au plus court.

Surtout ne pas négliger avant cette étape de définir ses cibles. La définition de modèles de visiteurs, personas, permettra de se mettre d'accord sur les objectifs.

La présentation du contenu

Une fois, un semblant d'architecture finalisée, passer à la seconde étape d'organisation des contenus sur les pages. L'objectif sera de déterminer un certain nombre de gabarits de page ; des gabarits modèles : page d'accueil, page d'accueil de rubrique, page de recherche, page principale...

D'autres outils assistent cette phase, il s'agit des logiciels de prototypage ou wireframing. On prend une liste de type de contenus (menus, texte, flux, informations...) et on les place sur les pages en se posant la question de la meilleure mise en avant possible pour chacun d'eux.

Vous pouvez procéder de diverses manières :

  • La maquette HTML, directement pour avoir une notion de la navigation et des zones de contenu
  • Le bloc note, juste lister les types de contenu des pages
  • Les transparents powerpoint, c'est visuel mais mord sur la phase graphique
  • La feuille de papier, gros gain de temps, le classique

Sur cette étape, je diverge avec Kristin Wemmer qui lui démarre la phase de contenu par la rédaction du contenu, alors que je préférerai une phase de définition des types de contenus des pages.

Avec les réseaux sociaux, microblogs et autres éditions déportées de status, un site ne va pas privilégier les mêmes types d'informations. Je pense pour ma part qu'une fois passée l'étape de l'architecture des pages, il faut aborder le principe de typologie des contenus avec leur méthodologie d'édition.

Seulement, une fois compris ce principe de contenus de types : événément, actualité, fichier à télécharger, fiche utilisateur (...), l'utilisateur pourra faire de véritables choix de structuration des zones de la page.

Pour comprendre comment les contenus interfèrent entre eux, il est possible de prendre toutes ces petites zones de contenu et de les intègrer dans un CMS ou autre système maison. Selon le modèle précédemment défini, nous arrivons à ce moment à la réalisation d'une sorte de prototype final ; qui est en même temps une version du site dans sa version alpha.

Etant limité par le système technique choisi au départ, les possibilités de mises en page et d'édition du site ne seront pas infinies. Ces limites d'évolution du site resprésentent le cadre à imposer à un client.

Pour finir, je contacterais le graphiste en lui présentant les contraintes du projet tel que réalisé, et lui proposer de mettre en oeuvre tous ses talents.