PowerPoint est l'ennemi du pentagone

Depuis quelques décennies ce support de présentation est utilisé à tort et à travers pour exposer ses plans et ses idées. Aujourd'hui, le pentagone, nous annonce que PowerPoint représente une maladie dans son processus de décision interne.

« Les PowerPoint nous rendent stupides », a tranché récemment le général James Mattis, commandant des marines, lors d'une conférence en Caroline du Nord où il s'exprimait sans support visuel.

On parle de « mort par PowerPoint » pour décrire l'ennui suscité par ces exposés où les tableaux s'enchaînent sur un écran. Mais le général H. R. McMaster y voit carrément une menace intérieure : « C'est dangereux car cela crée l'illusion que l'on comprend une situation et qu'on la contrôle » Lui avait banni tout PowerPoint de son QG de Tal Afar, au nord de l'Irak, en 2005.

Seulement cet outil n'est pas seulement utilisé par l'armée américaine ; beaucoup d'entreprises s'en servent. On peut imaginer qu'elles sont confrontées aux mêmes types de problèmes.

Etre à la direction d'une entreprise et ne maîtriser que ce logiciel devient quand même critique avec les services disponibles actuellement sur le web ou ailleurs. On passe par de beaux graphiques et des explications en listes à puces pour avoir l'ascendant sur son auditoire. Mais les discours s'envolent, les actes restent. Les détails sont souvent évités.

Est-ce PowerPoint qui rend stupide, ou bien, est-ce les gens stupides qui utilisent PowerPoint ? Personnellement, comme je n'utilise pas PowerPoint et que j'ai une grande estime de moi, je pense que les gens stupides utilisent PowerPoint.

Mais je pense aussi qu'il faut être stupide pour planter un clou avec des talons aiguilles. Donc, je dirais, qu'il est surtout stupide d'utiliser PowerPoint là où d'autres outils plus adaptés peuvent le remplacer.

Lire Le Pentagone a un ennemi intérieur : le PowerPoint