WordPress, FrameWork et custom post

Dur de se lancer dans la mise en place de nouvelles fonctionnalités de WordPress. A la lecture des nombreux articles concernant la version 3.0 de ce moteur de blog, je me suis lancé dans l'utilisation d'un FrameWork et des custom post.

Les FrameWorks

Le principe d'un FrameWork sous WordPress et de fournir un gabarit de base pour le rendu des pages ainsi que quelques fonctionnalités d'administration pour la gestion des zones d'ajout de widget, par exemple.

Personnellement, je me suis lancé sur le FrameWork Hybrid pour la DTD est en XHTML strict, le nombre de hooks, les zones widgetisables ainsi que le nombre de gabarits de pages spécifiques. Noter qu'Hybrid fonctionne très bien avec les custom post.

Les custom post

Les custom post peuvent être assimilés au concept de fiches. Si les billets de blogs sont associés à des articles datés ; avec un titre, un champ de date et une description ; on peut très bien imaginer éditer des informations sur des albums musicaux ou encore des nouvelles recettes de cuisine.

Dans le cas de fiches spéciales, des champs supplémentaires peuvent être nécessaires : les ingrédients, l'auteur, les images, la région d'origine... Imaginons que l'on veuille, sur le même site, présenter des ustensiles indispensables, il faudra créer un nouveau type de fiche avec des champs différents.

Les custom post permettent, avec très peu de connaissances en programmation, de définir de nouveaux types de fiches à chaque fois que nécessaire.

Pour comprendre les custom post :

Je vous laisse expérimenter par vous même.