HTML5, add-on pour Adobe Illustrator

Certains ne jurent que par l'inamovible Photoshop pour la déclinaison de création Web, d'autres par FireWorks, tout dépend de sa manière de travailler ; pendant ce temps un petit nombre défend le travail vectoriel sous Illustrator.

Illustrator gère la création d'éléments vectoriels. Comme vous le savez, l'avantage du dessin vectoriel est de ne pas souffrir de perte de qualité lors du redimensionnement. Il est possible de zoomer à l'infini sur un élément sans perte de qualité. Autre avantage, les points sont définis selon leur position dans l'espace, ces positions peuvent être modifiées tout au long du projet sans aucune perte de qualité.

Le dessin vectoriel est bien pratique mais pas aussi précis que le dessin au pixel de Photoshop qui possède sa palette d'effets et de filtres pour la manipulation d'images.

Oui mais le pixel, c'est "has been", c'était tellement CSS 2.0 ; maintenant c'est le CSS 3, le canvas, le SVG, le vectoriel. Ce changement d'époque, Adobe l'a bien sentit en sortant un package pour Illustrator.

En utilisant CS5, les développeurs peuvent exporter une page qu'ils ont créé dans Illustrator vers une page web. La capture ainsi faite ne comprend pas l'ensemble des fonctionnalités d'Illustrator, afin pour les créateurs de pouvoir revenir en arrière et de faire des modifications sur la page initiale, a admis David Macy, mais il ajoute que cette fonctionnalité réduirait considérablement le temps de conception pour différentes plates-formes.

On avait vu le package HTML5 pour DreamWeaver avec la possibilité d'éditer du code pour différents interfaces (PC, mobile, tablet) avec les media query ; le add-on pour Illustrator doit permettre aux graphistes d'exporter leurs créations compatibles HTML5-CSS3 et de pouvoir les modifier, par la suite, à volonté.

Lire :