Appliquer l'expérience Agile à l'UX

Traduction de :

Getting Agile with User Experience Research

L'expérience utilisateur s'attarde sur la recherche, la planification, la conception, et les tests. La méthode agile cherche la rédaction d'un meilleur code. Comment appliquer la méthode Agile à l'expérience utilisateur.

Quelles sont les différences :

Ces deux pratiques sont très proches et ne doivent être confondues. Ne pas se méprendre entre les méthodes comme celle du scrum (point éclair régulier) et celle de la conception orientée utilisateur (user-centred design). Avec l'UCD (user-centred design), les résultats d'un étape enrichissent directement la prochaine (étape) ; pour la méthode Agile, l'objectif est de créer un ensemble de briques (de code fonctionnel) pour ensuite les assembler : d'abord créer les feuilles de l'arbre pour ensuite les assembler aux branches.

Comment intégrer l'expérience utilisateur à un sprint de la méthode Agile ?

De manière générale, l'attrait pour la méthode Agile se révèle plutôt chez un concepteur UX que chez un chercheur en expérience utilisateur. La conception se rapporte à la réalisation de maquette (wireframe), de plans de sites et parfois de prototypes. La recherche s'applique à l'étude des pré-requis, à l'étude utilisateur, aux personas, aux scénarios et aux tests. Difficile de relier la recherche et la méthode Agile. La principe appliqué et partir d'un "Sprint 0", qui démarre par la recherche et la conception (1 mois).

1 mois ? Fichtre, c'est pas très important. Ainsi, on part le plus souvent d'idée préconçues, et des avis de ses collègues. La majorité des structures partent d'un FrameWork Agile pour leur intranet et continue le travail sur l'UX en parallèle. La réalisation est facilité par le fait que les concepteurs sont aussi les utilisateurs finaux.

Comment qu'on fait, pour poursuivre la recherche durant la réalisation ?

On imagine très ben la conception s'intégrer à chaque sprint, mais pour la recherche ? En effet, souvent la recherche se place dans une opposition face à un fonctionnement existant.

Voici quelques exemples :

  1. Tester avec un minimum de fonctionnalités, ou se focaliser uniquement sur le développement du sprint en question. Les sessions n'ont donc pas besoin d'être trop longues et les tests peuvent être réalisés avec plus de personnes.
  2. A d'autres moments, tester l'ensemble du site, pour vérifier la cohérence générale, pour voir la modification des variables (de test)>
  3. Au final, la méthode RITE (Rapid Iterative Testing and Evaluation) s'adapte à chaque éventualité.

La recherche représente une opportunité de parler avec les personnes qui vont utiliser le produit.

L'utiliser pour :

  1. Découvrir des besoins
  2. Tester une nouveauté face un existant

Comment je fais pour appliquer des tests à des sprint court ?Un sprint d'une semaine commence, souvent, un mardi, ainsi, les délivrables peuvent être prêts pour le vendredi. Les tests sont effectués le lundi matin, les résultats sont disponibles le lundi après-midi pour la revue.

L'équipe peut, de cette manière, faire le point sur les "issues" et les planifier pour le sprint suivant. Le responsable UX peut conseiller les problématiques de conception et proposer des mock-ups pour couvrir les manques dans le processus (suite à l'abandon de fonctionnalités lors du sprint).

Il est même envisageable de placer des besoins lors du test et créer des cas avec des nouveaux personas. Celà aide grandement à mettre en valeur les différents comportements parmi les utilisateurs du produit.

Merci, comment je fais ?

Un manière de faire est d'anticiper chaque délivrable tels que les objectifs business, les personas, les scénarios, et les revoir sans cesse de manière itérative.

Tant que le responsable UX reste malgré tout humain et peut se tromper dans ses choix, cette approche vous encourage à insister sur les éléments (réellement) importants. Les gens préfèrent parfois donner une réponse à un problème plutôt que de le résoudre durablement.

Cela arrive aux projets bancaires dans la création d'un tableau de bord à l'usage de quatre secteurs d'investissement. Au départ l'équipe projet furent sollicité à propos d'un processus générique, quelques personas rudimentaires et quelques maquettes. Les utilisateurs furent eux questionnés et les indicateurs à afficher furent revus. Après trois semaines et trois conceptions successives (itératives), la banque en sélectionna un seul. L'équipe de développement présenta un bandeau d'outils catégorisés par étape du cycle de vie.

Qu'est-ce que cela signifie ?

L'expérience utilisateur et la méthode Agile ont beaucoup à apprendre l'une de l'autre.

D'un point de vue expérience utilisateur, quand vous lancer une équipe sur un développement, en leur présentant des recherches préalables ; elles ont pleinement connaissances du contexte des évolution et leur utilité. Poursuivre les recherches durant la réalisation permet de garder l'équipe soucieuse des besoins des utilisateurs finaux.

D'un point de vue Agile, il n'y a pas de raison que la recherche et la planification se soit pas intégrée au sprint, afin de vérifier que la correspondance des fonctionnalités avec les considérations business, techniques, de conception. Les livraisons peuvent être dépendantes de réalités par rapport au besoin, aux spécification plutôt qu'être juste du code qui marche.

La recherche UX peut s'intégrer à un sprint aussi petit soit-il, pour assurer des tests aussi bien globaux que sur de petites fonctions.