Tu vas te construire grâce aux autres

L'éducation en France est conçue à rebours, c'est-à-dire que pour qu'un pourcentage d'une classe d'âge valide le baccalauréat, on définit ce que doit être le lycée, puis le collège et ainsi de suite. Ce qui donne dès le plus jeune âge un accent mis sur la logique. Mais doit-on tous postuler à polytechnique dès l'âge de 2 ans ?

Si on suit les principes du cerveau mimétique, notre école nous immerge dans un univers de l'excellence. Avoir les meilleures notes et passer au stade suivant ; et à contrario diriger les moins bons vers un inéluctable reclassement. Notre, tant espérée, réussite professionnelle tenant à notre faculté à nous démarquer de manière solitaire dans le conformisme à des examens.

Si on peut comprendre cette construction dans une société très hiérarchisée (stable), avec peu d'élus jugés sur le mérite ; il devient plus difficile de la défendre dans un monde fragmenté, multiple et complexe.

Si dans une société hiérarchisée, le global est partagé et accepté par l'ensemble ; dans une société de la multitude, il est à construire au quotidien. Le groupe humain ayant besoin de se construire un commun pour agir ensemble.

Ainsi, il serait plus intelligent d'apprendre à se construire grâce aux autres et avec les autres que contre les autres. Sinon, comme le dit Jacquard, on sélectionne les plus dangereux.

Voilà où on en est.

Lire Pour décider.