Yochaï Benkler : Dépasser l’analyse de la topologie des réseaux


Yochaï Benkler distingue deux générations de critiques face à cette montée du “chacun est un pamphlétaire”. La première est celle de la fragmentation émise par Case Sustein notamment, dénonçant la disparition de la sphère publique dans la montée d’une multitude de discours individuels. La seconde est celle résumée par Clay Shirky qui consiste à regarder la distribution des liens pour constater que dans cet espace, chacun parle, mais que personne n’écoute et que les discussions sont encore massivement distribuées par l’audience.

Yochaï Benkler constate lui que la sphère publique en ligne s’auto-organise par sujets, selon des mécanismes de critiques par les pairs, ou l’intérêt demeure la valeur et où les blogueurs influents servent de diffuseurs entre les noeuds du réseau. Une distribution qui a les vertus de ses défauts, mais qui lui semble “plus démocratique, après tout”.