En France pas de réseaux, il faut investir

En juillet, nous parlions de la possibilité de l'écroulement du réseau internet : Quand Internet s’écroulera. Ce mois-ci Jean-Michel Planche et Denis Ettighoffer parlent de la nécessité d'investir massivement dans la mise en place d'un réseau de qualité sur l'ensemble du territoire afin de favoriser le développement économique.

Jean-Michel Planche note que malgré l'existence d'un réseau à haut débit en France, celui-ci n'est pas pas encore disponible sur tout le territoire. La réalité de l’Internet d’aujourd’hui, en dehors des grandes villes :

  • Une vitesse de réception, 200 fois inférieure à ce que l’on peut trouver dans la plupart des grandes villes,
  • Une vitesse d’émission à peine supérieure à ce que l’on avait il y a 15 ans (offre Oléane via Numéris),
  • Une connexion qui peut être tout simplement coupée au delà d’un volume d’échange qui peut être atteint en quelques jours !!!

Afin de voir se développer un réseau d’innovations, ouvert, permettant la participation et la création de valeur de tous, Jean-Michel propose un plan en 3 points :

  1. Une infrastructure et un Internet de qualité, neutre, symétrique et à très haut débit
  2. Un souci constant de la qualité et de la performance
  3. Une véritable éducation au numérique

Sa grande peur est de voir les élus se transformer en VRP des équipementiers dont le but serait de vendre du matos sans considérer l'enjeu économique et social. Denis Ettighoffer dresse le même constat en commentant les discussions sur les projets industriels devant être soutenus par le grand emprunt : Stratégie des réseaux : la frilosité européenne. Pour lui :

Aujourd’hui des opérateurs construisent des artères plus ou moins favorables à des nations ou des régions économiques entières. On peut dire que ceux qui tiennent les infrastructures tiennent l’économie numérique du futur.

Actuellement les français et les européens ont pris du retard dans la réalisation de fermes de serveurs destinées à soutenir les applications du Cloud Computing. Les treize premiers fournisseurs mondiaux d’accès Internet sont tous américains.

La qualité de notre réseau et la maîtrise de nos données sont des enjeux fondamentaux pour l'indépendance culturelle de notre continent. La politique de l'Europe dans ce domaine doit permettre d'être compétitif par rapport aux autres grands pôles économiques.