HTML5 et la vidéo, Open Standard Media Player

L'arrivée du HTML5 et surtout des interfaces mobiles changent la donne en ce qui concerne la vidéo. Un précédent billet, Video for Everybody!, lecture de vidéos avec HTML5 ou pas , avait montré une possibilité de gestion de compatibilité multiterminaux. La bataille continue et certaines initiatives se font agressives.

Open Standard Media Player

La vision des participants à ce projet est radicale :

Après 6 années de domination par la technologie Flash pour la diffusion de vidéo sur le web, HTML5 va s'imposer comme le nouveau moyen d'intégration des vos meilleures productions.

Qu'est-ce qu'Open Standard Media Player vous propose comme arguments pour vous convaincre :

  • 100% Open Source et gratuit
  • Ecrit avec le FrameWorkjQuery
  • Support des principaux formats médias
  • Fallback Flash pour les médias non-standard
  • Apparence modifiable
  • Lecture de flux Flash, Viméo ou Youtube

Intéressant, un module tout terrain pour la lecture de vidéos sans passer par la technologie Flash, dans le cas de lectures par des navigateurs compatibles HTML5. Les vidéos seront ainsi disponibles sur le maximum de terminaux de lecture.

Optimisation du codec Theora pour les processeurs ARM

Pour ceux qui n'ont pas suivi la problématique des codecs vidéo pour HTML5 ; sachez que le codec mp4, supporté par les iPhones (Safari), n'est pas libre de droit ; que des navigateurs comme Firefox et Opera ont refusé de payer les royalties pour avoir le droit de lire ce même codec et se sont reportés sur le codec (libre?) Theora.

A la base Theora est sensé demander moins de ressources pour être décodé, seulement les concepteurs de processeurs mobiles ont tous optimisé le décodage du mp4. Actuellement, le mp4 (h264) est un format plus adapté aux appareils mobiles que le Theora (ogg). Le codec h264 était en train de gagner la bataille.

C'était sans compter sur le géant Google qui vient mettre son poids dans la balance en faisant une annonce importante ; celle de d'investir dans l'amélioration des processeurs ARM pour le décodage du codec Theora, avec TheorARM.

Si en plus les performances de ce codec sont améliorés, il est possible que finalement après les craintes de ces dernières semaines, la guerre des formats vidéos soit remportée par le codec libre.

Finalement, le diable Google choisit le camp du libre. Cela lui permet de ne pas laisser son concurrent Apple avoir la monopole des interfaces mobiles et en plus de redorer son image auprès des communautés du libre.

Néanmoins, cette annonce reste teintée de crainte en voyant que ces grandes entreprises peuvent faire pencher un marché tout entier. Google cherche certainement à banaliser Theora pour monétiser des services dans la vidéo ou encore imposer sa plateforme mobile Android.

Lire MediaFront Open Source Média et Google prends les ARM pour défendre Theora.