La théorie de la monnaie appliquée aux projets web

Comment faire valoir sa position sur la manière de produire du code ? Pourquoi, mon avis a-t-il si peu d'importance alors que pour un investissement identique, la qualité pourrait-être meilleure ? En fait quelle est vraiment la nature du rapport de force entre les différents intervenants du projet web ?

L'usage d'une monnaie alternative

Il y a quelques mois déjà, j'assistais à une formidable conférence concernant l'agilité sur les hauteurs de Rouen. Luc Bizeul nous présentait une manière de valoriser l'immatériel dans les équipe de réalisation de projets informatiques.

La calcul de la priorité

Schématiquement, si vous travaillez avec la méthode Agile ; les premières fonctionnalités à réaliser sont les plus prioritaires. Le calcul de la priorité d'une fonctionnalité résultant d'un savant rapport entre l'importance et l'effort.

Pour exemple se basant sur une échelle de 1 à 10. Plus une fonctionnalité est importante (10) et l'effort faible (1), plus une fonctionnalité est prioritaire (=>10). Et inversement plus une fonctionnalité demande de l'effort (8) et moins elle est importante (8), moins la fonctionnalité est prioritaire (=>1). Dans notre cas la première fonctionnalité présente un score de 10 et la deuxième un score de 1. Ce qui est considérable si on compare la faible différence d'importance initiale.

La définition de l'importance

Très bien, tout le monde a compris la logique infaillible de ce principe, on peut partir dessus. Maintenant, on va faire un tour de table avec le responsable de produit, le scrum master (chef de projet/contremaître), le patron, le graphiste, le responsable marketing et les développeurs et nous allons définir l'importance de chaque fonctionnalité. Allez bonne chance.

En dehors de toute critique sur la capacité des personnes en fonction de leur corps de métier à savoir être à l'écoute et à travailler en équipe ; il n'est pas possible d'avoir une issue sereine quand on dispose une série d'experts aux intérêts divergeant autour d'une table.

Étant donné que chaque personne possède une idée différente sur la valeur d'une fonctionnalité ; Luc Bizeul propose de passer par la création d'une monnaie alternative dont le fonctionnement est simple. Il s'agit de créer une masse monétaire (disons 200) et de la répartir à chacun des intervenants :

  • 1 responsable de produit :: 50
  • 1 patron :: 35
  • 1 graphiste :: 35
  • 1 responsable marketing :: 50
  • 3 développeurs :: 35

Ensuite, on prend l'ensemble des fonctionnalités et chacun valorise chacune d'elle selon son point de vue. On fait une somme de l'ensemble (on peut faire un rapport sur l'ensemble pour que la tâche la plus importante vaille 10) et on reprend le calcul de priorité.

Grâce à cette monnaie, les différents intervenants se sont exprimé avant, il est devient plus facile de prioriser les fonctionnalités et de les réaliser dans un ordre convenable.

Pourtant même si ce système est un bon moyen d'améliorer les choses, il n'est selon moi pas suffisant, puisqu'on considère souvent que trois développeurs peuvent valoir un graphiste et une moitié de Jean-Paul du marketing. Il est très important de valoriser au mieux le travail productif si on veut améliorer la considération de la qualité.