Pourquoi un CMS, les notes de Luke Wroblewski

Traduction des notes de Luke Wroblewski sur la conférence de Phil Hawksworth : I can smell your CMS

  • Les clients veulent éviter d'être attachés à des technologies, des agences et à des structures qu'elles ne contrôlent pas. Elles essayent de le faire à travers des CMS.
  • Pourquoi les gens utilisent des CMS ? Pour réduire les coût de modification, valoriser les écrits des auteurs, et mettre en place une maintenance simplifiée.
  • Le coût de mise en place d'un système complexe et puissant ne reflète pas toujours le coût de réalisation mais les personnes partent néanmoins vers la solution CMS.
  • Qui dans une organisation désire un CMS ? Le CEO, le CMO, le CTO. Pourtant elles n'en sont en rien les utilisateurs.
  • Lorsque le processus de correction ou de permission tombe sur un CMS, les personnes essayent de contourner afin d'avancer. Ceci contredit l'utilité première d'un CMS.

Les problématiques liées aux CMS

  • Les plateformes qui forcent l'écriture des URL. Changer de technologie oblige à changer d'URL.
  • Certaines plateformes présentent de mauvaises écriture d'URL qui ne sont pas compréhensibles par les humains.
  • D'autres plateformes introduisent des balises excessives pour permettre l'ajout de de fonctionnalités sur le site.
  • Le principe de base d'affichage d'un module est de passer par du HTML, du CSS et du JavaScript dans un seul élément. Trop de modules a pour impact de ralentir les pages et proposer une maintenance trop compliquée.
  • Le WYSIWYG est dangereux car il ne garantit pas un code pérenne et de qualité sur le site.

Les solutions

  • Le Markdown est un système d'écriture simplifié. Il restreint l'écriture seulement à ce qu'il peut être possible d'afficher dans un document.
  • Pour simplifier les besoins d'un CMS : se demander se qui est dynamique et ce qui a vraiment besoin d'être dynamique.
  • Savoir ne pas utiliser de CMS, dans de nombreux cas cela permet d'être plus flexible en proposant aux utilisateurs d'utiliser directement le HTML.
  • Le CMS est contraire à l'ideal d'un web artisanal.

Conclusion

Diminuer la maintenance, donner plus de pouvoir aux utilisateurs en éditant du Markdown ou du HTML, parler de code et pas de fonctionnalités d'édition compliquées ; une pratique qui permet de dans de nombreux cas de se concentrer sur la valeur.