Libérer la puissance de la “pensée visuelle” ?

Du code, du code et du code et des textes et des images... et les graphiques, les courbes ? Les planches de dessins ? Oui, un dessin vaut bien mieux qu'un long discours. Quelques articles pour montrer que la pensée visuelle est puissante ; si puissante, d'ailleurs, qu'une bataille fait rage entre 4chan et Tumblr.

Dans l'article d'Hubert Guillaud, Où est passé la puissance de la “pensée visuelle” ?, on trouve :

Si nous voulons réellement libérer la pensée visuelle, nos outils numériques doivent évoluer. Ils sont encore trop dominés par le clavier. Nous avons besoin de surfaces tactiles, pour esquisser des concepts, les partager avec d’autres, et ruminer des esquisses jusqu’à ce que des tendances se dessinent. Quand on voit ce que l’ordinateur a obtenu de nous, on se dit que le crayon pourrait nous aider à en obtenir encore plus.

Des interfaces super adaptées à nos besoins créatifs, il s'agirait de la révolution du tactile et des interfaces télécommandées à distance. Mais alors, il faudrait penser l'éducation visuelle afin que les personnes puissent donner un sens aux visuels ?

Dans ce registre, celles des images retouchées, gif animés, nous avons deux communautés fort organisées qui sont 4chan et Tumblr. Le 14 Novembre 2010, paperboyz publiait un article sur la guerre fratricide qui engage d'un côté un groupement obscure d'anonymes du web et une vraie entreprise de la société capitaliste : 4chan vs Tumblr, la guerre n’aura pas lieu (ben si, en fait :D ).

Que se passe-t-il ? C’est simple. 4chan (en particulier /b/) accuse les bloggers de Tumblr de leur « voler » leurs memes.

C’est ni plus ni moins qu’une crise du lien frais, une crise du « trouveur » : Tumblr reprend des memes créés sur 4chan sans les citer. Pas sympa, mais le principe du meme – et de la culture « remix » – c’est qu’ils n’appartiennent à personne justement.

Mais pourquoi cette guerre, quel est ce milieu de créatifs, trouveurs, copieurs, colleurs... mêmes pas drôles ? Pour cela, "culture visuelle" vous défriche le terrain sur l'article intitulé La fabrique des images sur 4chan ; Patrick Peccatte explique se qui se passe sur 4chan, quels peuvent être les sujets de conversations et les habitudes de ses usagers.

Pour comprendre les modes de fabrication de ces images, on ne doit pas négliger les discussions associées qui éclairent bien souvent les orientations et les choix iconographiques effectués par les participants. Il existe par ailleurs des threads pratiquement dénués d’images. Ce sont essentiellement des discussions, des joutes ou des concours, par exemple de poésie farfelue (Poetry), de chanson (Song Time)[...]

La fabrique des images sur 4chan est essentiellement un processus d’accrétion dans un ensemble de flux volatiles où l’image agglomère de nouveaux usages ; elle s’autonomise ainsi en subissant des transformations et des associations inédites.

Si cette dernière phrase définie le mode d'échange particulier de 4chan, on peut considérer qu'il s'agit d'une piste de l'animosité entre 4chan et tumblr. Tumblr fonctionne plus sur la notion de partage de flux, pouvant être commentés, mais à priori non modifiables.

Là où 4chan présente un vrai processus créatif collaboratif déstructuré, tumblr ne serait que espace de validation de sources dans la logique du stream. Une lutte entre un espace de lutte contre la pensée dominante et un espace de construction (ou de perpétuation) d'une pensée dominante.