Entre vérité et réalité

J’ai commencé la lecture d’n nouveau livre de Jacques Ellul. C’est toujours un plaisir de lire cet auteur dont les propos n’ont pas pris de rides avec les années : La parole humiliée

Voici venus des temps redoutables : ceux de la «pensée molle» et de la parole humiliée. Une indifférence empoisonnée s’élève lentement, comme un mauvais brouillard, des tumultes du moment et des querelles spectaculaires. Les discours modernes ont basculé dans l’enflure et le dérisoire. Rien ne serait plus vrai ni faux, tout deviendrait «égal» dans un monde du bavardage et du soupçon.

Vérité et réalité

Ellul expose le principe d’opposition entre vérité et réalité. La vérité c’est ce qu’on peut estimer comme révélée (par dieu par exemple), elle est unique ; alors que la réalité concerne l’infinité des événements qui se produisent avec leurs particularités.

Les indicateurs qualités

Dans un projet web, les données d’indicateurs représentent la vérité. Les réferentiels d’accessibilité, par exemple, sont porteurs de la vérité de la manière dont devrait se comporter un site pour n’importe quel utilisateur puisse avoir accès au contenu.

Cependant, dans la réalité, il s’avère que des cas particuliers ne permettent pas de mettre en pratique cette vérité. Une interface va recouvrir plusieurs problématiques en parallèles qui ne va pas empêcher un module de respecter la “bonne parole”.

La direction de projets

Dans la plupart des conférences, des personnes vous dictent la vérité ; la meilleure manière de faire. J’ai souvent été gêné par l’envie que j’avais de mettre en pratique cette vérité et la réalité de mon quotidien dans la réalisation d’interfaces.

En effet, il n’est pas possible de respecter la vérité au sens strict, au plus prêt des textes ; ceux qui prétendent le faire sont des fanatiques pour qui seule la parole compte.

La vie est faite d’interprétations. L’art de la direction de projets est de connaître la vérité et de voir en quoi elle peut aider à réaliser ou maintenir des choses dans la réalité. Il faut certainement éviter d’être dogmatique.