Le programme de Jacques Ellul

Pour Ellul la technique n’obéit à aucune finalité.

La technique ne poursuit pas un but, avoué ou non, mais elle évolue de façon purement causale : la combinaison des éléments précédents fournit les nouveaux éléments techniques. Aucune vue, aucun plan ne se réalisent progressivement.

En d’autres termes, on navigue à vue. Notre vie tourne autour du maintien, de l’évolution de la technique et pas autour de l’humain.

Pour sortir de cette sacralisation de la technique, Jacques Ellul propose un programme en 5 points :

  1. Une reconversion totale de la puissance productive du monde occidentale par une aide massive et inconditionnelle au Tiers-Monde ;
  2. le choix délibéré de la non-puissance, bien évidemment dans sa composante militaire mais également par “la suppression radicale de l’État centralisé bureaucratique” ;
  3. “l’éclatement et la diversification” dans tous les domaines, les modes d’action sociale, les unités administratives, agricoles et industrielles, les moyens d’information et de communication, la création culturelle ;
  4. “la réduction drastique du temps de travail”;
  5. la construction d’un système socio-économique dual (rf André Gorz)

Je vous laisse méditer ces propositions.